mardi 30 mai 2017

Dessin et photoshop


J’ai d’abord réalisé ce dessin de femme au feutre noir, en y ajoutant des ombres au crayon à papier.
Ce sont les retouches et les colorisations du turban effectuées sur Photoshop qui m’ont le plus amusées.



En haut, à gauche : le dessin brut, simplement scanné.
En bas, à gauche : colorisation de chaque petite zone du turban.
En haut, à droite : le dessin précédent passé en niveau de gris.
En bas, à droite : un filtre « contour encré » appliqué seulement sur le turban. Lèvres rougies en sélectionnant la zone et en jouant sur la teinte.

samedi 27 mai 2017

Broderies sur du jean # 2



Voici la suite de mes essais brodés sur des morceaux découpés dans de vieux jeans. Des lignes géométriques ou des fleurs brodées, des couleurs vives : à l’image des turbans colorés et des coiffures afros surdimensionnées que l’on voit partout.








jeudi 25 mai 2017

Dessin brodés

Un morceau de toile, un feutre et de la peinture textile. J’ai commencé par dessiner ce profil de femme, puis appliqué de la peinture. Initialement, je voulais broder seulement quelques endroits pour laisser visible la peinture.

Mais, comme toujours, je ne peux m’arrêter. Je brode une fleur, puis une autre, et encore une autre... jusqu’à remplir de fils des zones entières. En fait, je pense que j’ai horreur du vite !

Dessin brodé

Dessin brodé

Dessin brodé

Dessin brodé

Dessin brodé

Dessin brodé

Dessin brodé

samedi 13 mai 2017

Portraits brodés sur du jean


broderies sur jean

J’aime la texture de la toile de jean. Ainsi, je garde précieusement les jeans devenus trop petits, usés, troués, tachés. Il y a tant de nuances de tons selon les modèles, la fréquence des lavages et le nombre de fois qu’ils ont été porté ! J’y brode souvent des motifs (le jean, s’il n’est pas trop épais se brode facilement).


Récup de jean

Ce sont bien sûr les jeans de mon fils que je récupère le plus : jusqu’à 8 ans environ, un garçon doit forcément utiliser ses genoux pour marcher et courir, vus les déchirures et les trous à cet endroit ! Donc, je les ai régulièrement rafistolés, réparés, rebrodés pour cacher les trous... Après 8 ans, d’une part, c’est mission impossible d’appliquer des petites broderies sur les jeans (la honte, paraît-il) et, d’autre part, il réutilise ses pieds...


Coupons de jean

J’ai donc découpé des coupons dans de vieux jeans, ressorti mes tubes de peinture et mes pinceaux pour peindre et broder ces portraits colorés.


Broder sur du jean

Dans un premier temps, j’ai peint des aplats de couleurs pour le visage, la masse de cheveux et les ébauches de robe. J’ai dessiné les traits du visage avec un feutre noir, pour les rebroder ensuite avec un simple fil à coudre noir.

J’ai mis tous mes fils en vrac sur la table – des rouges, des verts, des bleus… –, pour choisir des coloris très vifs.
J’ai séparé les brins de chaque aiguillée pour broder avec 1 seul fil (ce sont des fils mouliné DMC composés de 6 brins séparables) et jai brodé avec 1 aiguille super fine (en m’explosant les yeux).
J’ai ainsi brodé patiemment des fleurs multicolores, des points blancs façon sashiko ou des lignes continues…

Des portraits brodés naïfs

Ce sont des portraits volontairement naïfs, à la manière des petits tableaux africains (spécialité du Sénégal) peints sous verre. Les coiffures des femmes noires sont souvent très dessinées, certaines sont de véritables ouvres d'art : tresses qui forment des lignes ou des motifs, boucles qui encadrent le visage..., et je les réinterprète à ma façon en ajoutant des fleurs, des couleurs, du volume.




Femme brodée sur du jean

Femme brodée sur du jean

Femme brodée sur du jean


Femme brodée sur du jean

Portrait en cours

Femme brodée sur du jean, en cours


Mes broderies ne ressemblent jamais à mes dessins préparatoires : ceux-ci me servent en fait à trouver l’idée, la structure, les grandes lignes, puis je me laisse complètement aller à improviser selon mon inspiration.


dessins préparatoire pour broderie

jeudi 27 avril 2017

Dessins au feutre


J’ai troqué mon stylo à bille contre des feutres, notamment un feutre à pointe fine (005), qui est très agréable à utiliser sur papier à grain comme sur papier lisse. De plus, je peux gommer comme une dingue mes traits de crayon, l’encre résiste, ne diffuse pas et ne bave pas.

Ici, ce sont les coiffures afro qui continuent de m’inspirer. C’est tellement beau ces volumes de cheveux bouclés qui moussent autour du visage.
On voit maintenant beaucoup de mannequins noires coiffées afro ! Tant mieux : c’est tout simplement superbe. J’adore notamment le physique de l’actrice de la série 10 pour cent, Stéfi Celma, dont la chevelure est incroyable. (Et j’adore aussi la série, très drôle !)



dessin au feutre mode afro
dessin au feutre mode afro


dessin au feutre mode afro


dimanche 9 avril 2017

Portraits de femmes au stylo

J’ai délaissé les feutres, l’aquarelle, la peinture textile… pour continuer ma « compulsivité » du moment : le dessin au stylo à bille ! 

Alors qu’auparavant ces stylos me servaient seulement à écrire mes listes de courses (pain - fromage - céréales- pâtes - sauce…, même pas une liste à la Prévert !) et mes notes, je les collectionne pour dessiner sur mes cahiers.


Les stylos bleus sont ceux que je préfère : selon la marque, ils n’ont pas la même nuance d’encre. Certains virent au violet, d’autres sont plus cyan... 







samedi 8 avril 2017

Dessins au stylo bille, mode wax

Le Wax


Je suis inspirée par beaucoup de choses en ce moment. Je papillonne de couleurs en motifs, me laisse séduire par toutes les tendances.
Du coup, en ce moment, c’est l’Afrique et le Wax !
Les couleurs et les motifs de ce continent sont présents partout depuis quelques temps, mais cette année impossible de passer à côté : pas un jour sans lire des articles sur la scène artistique africaine, sans voir des défilés de mode, sans lire des interviews sur des stylistes inspirés (et inspirants)…

Comme Wax veut dire « cire »  en anglais, j’ai fait des petites recherches Internet pour connaître la raison de cette appellation : en fait, c’est une toile de coton cirée sur ces 2 faces.
 
Il existe des milliers d’imprimés et de motifs différents. En tapant Wax sur Internet, on peut mesurer la richesse graphique de ce tissu. Les imprimés sont incroyablement variés : il y en a vraiment pour tous les goûts. Ils ont souvent une signification, certaines très imagée et assez drôles (« je suis mariée », « je suis fidèle », « mon mari est capable », « j’aime les hommes jeunes », etc), ou bien commémorent des événements (élections) ou reflètent la vie quotidienne. Et rien que sur Pinterest, on obtient des dizaines  d’images et d’articles…



J’ai ainsi découvert des créateurs de mode super talentueux. Impossible de les citer tous, mais je vous invite à découvrir Imane Ayissi, Delasebure, Château rouge (très bobo), Nefer (pour homme), Johanna Blé (Mademoiselle Blé, mode craquante pour les enfants), Guirazzi...

Mes dessins

Voilà, c’est ma tocade du moment ! La mode afro, le Wax donc, les imprimés jungle, les turbans colorés, les sapeurs (Sa-pé comme ja-mais... Sa-pé comme ja-mais...), les couleurs et les motifs…, tout me plaît !

Alors, bien sûr, mes dessins au stylo bille prennent les couleurs de l’Afrique : j’enturbanne mes portraits, je multiplie les motifs et je mélange les genres. Ces dessins préparatoires me serviront sans doute à me remettre à mes peintures/broderies sur tissu que je délaisse depuis quelques temps... A suivre, donc.





samedi 25 mars 2017

Laine brodée

J’ai recommencé à broder sur une base de laine – tricotée ou crochetée – pour créer ces coupelles, bols, vide-poches.… pleins de couleurs.

Ils font écho aux créations que j’avais présentées sur les premiers articles de ce blog, ici et .

Coupelle en laine rebrodée



Coupelle en laine brodée

Coupelle en laine brodée

Coupelle en laine brodée



Coupelle en laine brodée

jeudi 23 mars 2017

Dessins et stylo à bille



Je dessine beaucoup en ce moment. Je remplis des pages et des pages de croquis sur mes carnets. Ce sont souvent des visages, mais également des objets hétéroclites (qui m’entourent, que j’aime ou qui m’inspirent), réalisés au stylo à bille, mon instrument de prédilection du moment !

Le stylo à bille est est un moyen facile de griffonner, d’ombrer certaines zones et de donner des reliefs. De plus, il y a un côté définitif (on ne peut pas gommer !) que j’aime assez : il faut être certain de ses traits, repasser dessus pour corriger les erreurs... J’aime aussi le rendu, la finesse des traits, les nuances qu’un simple Bic noir peut apporter.

Certains artistes font des choses incroyables avec un simple stylo noir ou bleu (par exemple Youssef Boubekeur ou Gelson Fonteles, mais il y en a de nombreux autres.



Objets dessinés au stylo bille

Voici des pêle-mêle d’objets, de vêtements et d’accessoires, présentés à la manière des magazines... Je les ai dessinés dimanche matin. J’écoutais, l’air de rien, les bavardages de mon fils avec son copain, ils se racontaient leur vie, inventaient, exagéraient, se vantaient… et jouaient ensemble (?) chacun sur leur portable. Ils avaient totalement oublié ma présence, rigolaient comme des baleines… Ces petits dessins me font venus comme cela, bercés par les rires et les blabla des enfants… Et, malgré le bazar qu’ils faisaient, je me sentais très détendue...

Objets dessinés au stylo bille bleu

Dessin femme au stylo a bille


Ainsi, dessiner sur mes carnets, les remplir de dessins, de gribouillis et de motifs en tout genre, me vide la tête, m’aide à me concentrer : je ne pense à rien, ou plutôt, je laisse aller mes pensées, je suis dans ma bulle, une bulle de calme.
 
De plus, en dessinant sans cesse, je m’améliore. Car, pour progresser, il faut dessiner, dessiner et encore dessiner. J’essaye de corriger mes défauts, choisir le bon moment pour arrêter un dessin (car le mieux étant souvent l’ennemi du bien, il arrive que je remplisse trop, que les ombres et les traits ajoutés dénaturent le dessin, le noircissent inutilement). Je m’efforce également d’être moins hésitante dans mes traits, d’obtenir de bonnes proportions…
 
Les motifs des tissus africains m’inspirent beaucoup : la mode du Wax, les chevelures afro, les bandeaux d’Imany… Couleurs pimpantes et motifs graphiques : tout ce que j’aime !


Dessiner les yeux

C’est très difficile de dessiner les yeux. Il faut les réussir « techniquement » (leur taille par rapport au reste du visage, leur donner les bonnes proportions, bien colorer l’iris, tracer les cils, etc), mais surtout, il faut donner un regard, de la vie. Je ne désespère pas d’y parvenir un jour. Pour le moment, mes visages n’ont pas vraiment de regard, ou en tout cas, ils n’expriment pas grand chose. Mais j’y travaille !



Dessin femme au stylo a bille
Couple dessiné au stylo bille

Stylo à bille et découpages

Ici, fleurs et bijoux toujours dessinés au stylo à bille, découpés et placés sur le dessin. (La parure en bas à gauche est inspirée d’un collier de Cartier, vu sur leur site. J’adore aller sur les sites des marques de luxe.) Il faut toujours que je mette de la couleur, des fleurs découpées dans du papier par exemple, c’est-à-dire quelque chose qui s’ajoute au dessin et lui donne du relief.


Dessin femme : decoupage et stylo a bille


Stylo à bille et Photoshop

J’ai également ajouté des couleurs sur ce dessin : j’ai d’abord colorisé le pull jacquard sur Photoshop, puis appliqué un filtre.

Dessin femme au stylo a bille 

Stylo à bille 4 couleurs


Pour la plupart de ces dessins, j’ai utilisé le stylo 4 couleur de mon fils (avec des nouvelles couleurs, qui n’existaient pas « de mon temps » : du rose, du vert, du cyan et du violet).

Dessin femme au stylo a bille



Dessin au stylo a bille